• Visiteurs

    Il y a 1 visiteur en ligne
  • Pages

  • Accueil
  • > Recherche : kansetsu waza

Résultats de votre recherche

KOJI KOMURO

Posté par Manu le 6 mai 2012

Koji Komuro Né le 29 juillet 1977   Style : Judo, Ne Waza, Kosen Judo

komuro.jpg

Il a passé beaucoup de temps à apprendre à l’école secondaire avec un maître du Kosen judo Kanae Sensei Hirata et, en tant que compétiteur de judo, a remporté l’or à plusieurs tournois internationaux (Open de Corée, la Hongrie Open International etc.)

Koji Komuro sensei est la seule personne qui a réussi à  devenir champion du monde à la fois en Kata (Kata IJF Championnats du Monde 2010, Budapest) et en Shiai (FIJ Grands Maîtres du Monde de Judo Championnats 2010, Budapest).

Image de prévisualisation YouTube

Actuellement Koji Sensei est toujours un compétiteur actif dans les tournois au Japon.Il a également remporté un grand succès dans beaucoup de compétitions de Jiu Jitsu Brésilien notamment dans le Challenge Rickson Gracie.

Komlock était un instructeur à temps plein au Judo Kodokan Institut.

Image de prévisualisation YouTube

Son premier DVD « Le Komlock » est sorti en 2005

komlock20dvd20by20koji20komuro.jpg

L’enseignement Newaza DVD (3 série de DVD) intitulé «Judo Katame-Waza: Grappling Méthodes de formation» ont été publiés en 2010

Un grand fan de Koji Komuro Sensei est le légendaire judoka nommé Katsuhiko Kashiwazaki.

En raison de leurs compétences Ne-Waza étonnantes, au début de 2010, ils ont uni leurs forces et ont créé 2 livres d’enseignement; Kansetsu-Waza (blocage des articulations)

shime.jpg

et Shime-Waza (étranglements)

kansetsu.jpg

Publié dans Judo Jiu Jitsu portraits | Pas de Commentaires »

Le Judo histoire du Kodokan

Posté par Manu le 25 juillet 2009


jigorokano2.jpg

En 1876, JIGORO KANO, à 16 ans, ne mesurait qu’un mètre cinquante et pèsait à peine 48 kg. Il décida donc de fortifier son corps, par la pratique de la gymnastique et du base-ball. Mais ces sports s’avérèrent trops durs pour sa faible constitution. De plus, lors des querelles entre étudiants, KANO était toujours battu. Blessé dans sa fierté de fils de samouraï, il décida d’étudier le Ju Jitsu

Les arts martiaux traditionnels japonais, et le Ju Jitsu en particulier, n’étaient plus très répandus au Japon.

Le Ju Jitsu était complètement délaissé et méprisé par les intellectuels et la noblesse nipponne. Il était encore pratiqué dans quelques écoles par un public d’origine populaire.

 

Une blessure due au Ju Jitsu était classée comme blessure du 3ème ordre par la médecine militaire comme les maladies vénériennes. La sentence était donc une grande honte.

 

jigorokano3.jpg

JIGORO KANO eut bien des difficultés à s’initier à cette méthode de combat, ses origines sociales élevées et son statut d’étudiant l’obligeant à pratiquer en secret.
Son premier professeur fut HACHINOSUKE FUKUDA (1877). KANO s’initia aux mystères du Ju Jitsu de l’École du cœur de saule. En 1879, âgé de 82 ans, FUKUDA mourait et KANO héritait de ses archives. Il devint ensuite l’élève du maître ISO, puis du maître LIKUDO, 1885.
En 1877, KANO entra en université impériale de Tokyo, où il étudia beaucoup les manuels européens d’éducation physique, de boxe et de gymnastique. Il est donc probable que le judo dusse beaucoup à ces influences étrangères, et que KANO tenta une synthèse entre le Ju Jitsu ancestral et les principes de la mécanique occidentale.

 

En 1882, KANO s’installe, agé de 22 ans, dans un petit temple bouddhique. C’est dans ce temple, berceau du JUDO que KANO installa son premier DOJO avec quelques élèves (neuf, pour être exact) et une vieille servante.

kanoukigoshi.jpg

Lire la suite… »

Publié dans Judo histoire | 1 Commentaire »

 

STADE CLERMONTOIS TT |
Saint Pierre de Plesguen Ka... |
Trail monts des Flandres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Karaté Saint Claude 39
| SPORTnew
| sport et musique