Résultats de votre recherche

Imanari Masakazu portrait

Posté par Manu le 23 septembre 2012

Imanari Masakazu – le Maître des Leg Locks

Imanari Masakazu portrait  dans Jiu Jitsu Ne Waza

Imanari Masakazu est  né le 10 février 1976, de nationalité  japonaise.

le mieux connu pour son habileté, sa compétence avec les leg locks (clé de jambe et cheville).

Il fait partie de l’Équipe Roken dans Kanagawa au Japon.

Image de prévisualisation YouTube

Son record rapport en  MMA ( 25-10-2)  avec des victoires notables sur :

  • Danny Batten
  • Jorge Gurgel
  • Mike Brown
  • Robbie Olivier
  • Jean Silva
  • Yoshiro Maeda.

Il est devenu le champion de Poids plume de Monde de Colère de Cage en battant Robbie Olivier avec un armbar à la volée  lors du  Cage 20.

Il a défendu sa ceinture au Cage pour la première fois contre Jean Silva, gagnant par le crochet de talon inversé dans le premier tour.

 

On le connaît pour sa compétence dans Leg Locks et sa tendance de constamment les poursuivre.

Technique 1
Image de prévisualisation YouTube
Technique 2
Image de prévisualisation YouTube
Technique 3
Image de prévisualisation YouTube
Technique 4
Image de prévisualisation YouTube
Technique 5
Image de prévisualisation YouTube
Technique 6
Image de prévisualisation YouTube
Technique 7
Image de prévisualisation YouTube
Technique 8
Image de prévisualisation YouTube
Technique 9
Image de prévisualisation YouTube
Technique 10
Image de prévisualisation YouTube

Autres techniques :

Image de prévisualisation YouTube

Les combats :

Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube Image de prévisualisation YouTube

Publié dans Jiu Jitsu Ne Waza "Brésilien", Techniques | Pas de Commentaires »

Les Maîtres du Jiu Jitsu Brésilien

Posté par Manu le 10 août 2012

  • ESAE MITSUO MAEDA

Les Maîtres du Jiu Jitsu Brésilien dans Jiu Jitsu Ne Waza

Judoka Japonais, catcheur, lutteur, souvent surnommé Count Combat (ou Conde Koma au Brésil même s’il acquis ce surnom en Espagne en 1908), Maeda est connu pour avoir eté le professeur de Carlos Gracie et donc l’initiateur de la création du Gracie Jiu-Jitsu (également connu sous le nom de Jiu-Jitsu Brésilien). Il entra au Kodokan durant la période dite de la « Newaza revolution », pendant laquelle le Judo s’orienta très fortement vers le Newaza ou Combat au sol, suivant les orientations des maîtres de Fusen Ryu jiu-jitsu arrivés au Kodokan.

  • CARLOS GRACIE

call_out_carlos-192x300 dans Jiu Jitsu Ne Waza

Il apprit le Judo et le Ju Jitsu de Mitsuo Maeda.

Il était un des frères d’Hélio Gracie et ils sont à l’origine de la création du Gracie Jiu Jitsu désormais mondialement connu. En 1925, ils créent la première académie de Gracie Jiu-jitsu.

Son fils Carlson Gracie reçu sa ceinture noire de ses propres mains et devint un des personnages les plus influent et les plus respectés du Jiu Jitsu Brésilien.

  • CARLSON GRACIE

carlson-gracie-sr

Il est le fils aîné de Carlos Gracie et co-fondateur avec son oncle Hélio Gracie du Jiu-jitsu brésilien.

Ses victoires contre Valdemar Santana qui avait battu Hélio Gracie, lui a permis de sauver l’honneur familial et d’acquérir une grande notoriété.

Il entraîna de nombreux champions tels Allan Goes, Murilo Bustamante, Mario Sperry, Wallid Ismail, Vitor Belfort.

  •       HÉLIO GRACIE

heliogracie-210x300

Il est le fondateur du « Gracie Jiu-Jitsu, » également connu comme le Jiu-Jitsu Brésilien.

Il est le maître de la discipline et est considéré comme un des premiers héros sportifs de l’histoire du Brésil.

Il est le père de nombreux combattants célèbres comme Rickson Gracie, Royler Gracie, Royce Gracie

et le fondateur de l’UFC Rorion Gracie.

  •  RICKSON GRACIE

Rickson-199x300

Il est consideré par beaucoup comme une légende du Jiu Jitsu, un des meilleurs si ce n’est le meilleur dans cette discipline, toutes catégories et toutes générations confondues.

Il a une ceinture noire 8ème degré en Jiu-Jitsu Brésilien, fait partie de la fameuse famille Gracie, est le fils de Hélio Gracie, le frère de Rorion et le demi frère de Royce et de Royler Gracie.

Il a gagné le tournoi Vale Tudo Japan en 1994 et en 1995, faisant écho aux exploits de Royce à l’UFC. Il est veneré par nombre d’internautes et de pratiquants de tout niveaux, et tout le monde attend avec impatience ses rares apparitions.

  •   RORION GRACIE

rorion_gracie-206x300

Le plus âgé des fils d’Hélio, effectuait déjà des démonstrations publics avec son père à l’âge de 2 ans. Il est célèbre pour être l’un des fondateurs de l’Ultimate Fighting Championship (UFC) permettant une médiatisation mondiale du JIu-jitsu brésilien.

En 1978, Rorion Gracie,  quitta le Brésil et arriva aux États-Unis pour faire connaître les techniques de son père au reste du monde. À son arrivée, il remarqua tout de suite que la plupart des Américains ne comprenaient pas vraiment l’efficacité du jiu-jitsu. Même ceux qui connaissaient les arts martiaux confondaient le système de sa famille avec le jiu-jitsu japonais traditionnel en vigueur en Amérique depuis les années 1950. Pour marquer clairement la différence entre les deux disciplines, Rorion enregistra la marque de commerce “Gracie Jiu-Jitsu”.

Pendant plusieurs années, Rorion enseigna son art dans son garage tout en menant une campagne solitaire pour faire connaître la simplicité et l’efficacité du Jiu-Jitsu Gracie aux adeptes américains des arts martiaux. Il finit par conclure que ses efforts constants et infatigables ne suffisaient pas, et qu’il lui fallait un moyen plus puissant et plus visible pour démontrer la supériorité du Jiu-Jitsu Gracie sur tous les autres arts martiaux. Pour atteindre ce but, il créa l’UFC (Ultimate Fighting Championship) à savoir le championnat de combat ultime. Le monde des arts martiaux fut stupéfié par ce spectacle télévisé selon le système de paiement à la séance car son frère Royce usait des simples techniques du Jiu-Jitsu Gracie pour battre régulièrement des adversaires plus gros, plus athlétiques, et possédants une grande variété de techniques d’arts martiaux.

Le succès du Gracie Jiu-Jitsu à l’UFC entraîna de nombreux praticiens du jiu-jitsu sportif à quitter le Brésil pour profiter de la demande accrue pour l’enseignement du Gracie Jiu-Jitsu. Les restrictions juridiques liées au nom de marque « Gracie Jiu-Jitsu » amenèrent ces instructeurs à user d’une autre appellation, le « jiu-jitsu brésilien ».

 

  • ROYCE GRACIE

royce_gracie4-200x300

Il est une personnalité importante du monde du combat libre et est connu dans le monde entier comme celui qui a revolutionné les arts martiaux lors des années 90, en remportant des combats contre des adversaires beaucoup plus lourds que lui et venant de styles très différents, lors des premiers éditions de l’UFC (Ultimate Fighting Championship).

Entre 1993 et 1994, il gagna 11 combats d’affilés, tous par soumission, et remporta les UFC 1, UFC 2 et UFC 4. Il fit egalement un match nul contre Ken Shamrock lors du superfight de l’UFC 5.

Grâce a lui, le monde du combat découvrit le combat au sol et le Jiu Jitsu Brésilien, par la suite se développèrent le grappling, le cross training et finalement le MMA

 

  • ROYLER GRACIE

royler-214x300

Royler est un combattant de Jiu Jitsu Brésilien et de combat libre.Il est le frère de Rickson Gracie et Royce Gracie et le fils du fondateur Hélio Gracie

Son record officiel de MMA en mars 2007 est de 5 victoires, 4 défaites et 1 égalité.

Royler est la seule personne à avoir gagné le titre de champion du monde de grappling à l’ADCC trois années consécutives.

208

Il est né à Rio de Janeiro au Brésil est l’un des 5 frères qui composent la fameuse famille Machado

Jean Jacques a commencé son entraînement au Jiu-Jitsu depuis plus de 20 ans.

Il a totalement dominé la compétition dans son pays natal, gagnant tous les titres majeurs entre 1982 et 1992. Il a un des plus riches palmarès existant dans ce sport.

En 1992, Jean Jacques partit aux États-Unis et continua à dominer la scène nord-américaine et internationale du JJB.

Il est un des acteurs et un des professeurs les plus reconnus et les plus respectés de ce sport. Il est devenu mondialement célèbre en remportant en 1999 le titre de champion ADCC dans la catégorie des « 66-76kg » et en empochant en même temps le titre de combattant le plus technique.

Lors de ses combats de grappling , Jean Jacques ne cherche jamais la victoire aux points mais toujours la soumission.

Une des raisons pour laquelle il est si respecté est également qu’il a un handicap depuis sa naissance, une atrophie des doigts de la main gauche qui ne facilite pas la prise de kimono

 

  • MARCELO GARCIA

Marcelo-Garcia1

Né en 1983 au Brésil, est un pratiquant renommé de Jiu Jitsu Brésilien et de Grappling considéré comme l’un des meilleurs grappleurs de tous les temps.

Il a remporté les Championnats du monde de Jiu Jitsu Brésilien  dans toutes les catégories de ceintures (bleu, violette, marron et à cinq reprises en noire) et les championnats du monde de Submissions Grappling ADCC  à quatre reprises (en 2003, 2005, 2007 et 2011) dans la catégorie des moins de 77 kilos .

Ceinture noire de JJB de Fabio Gurgel Alliance, il est notamment connu pour ses victoires en Absolute (catégorie sans limite de poids) contre des adversaires bien plus lourds et puissants que lui  ainsi que pour sa célèbre X Guard et son don pour prendre le dos de l’adversaire et de placer un étranglement arrière.

 

  • FLAVIO BEHRING

flaviobehring_small

Il commence la pratique du Gracie Jiu Jitsu en 1947, en suivant les enseignements du Grand Maître Hélio Gracie  (ceinture rouge 10ème dan) qui est l’un des fondateurs du Gracie Jiu-Jitsu.

En 1951, il est désigné par Carlos Gracie, le patriarche de la famille Gracie, pour les représenter lors d’un combat contre un Japonais nommé Shimura, qui souhaitait affronter le Gracie Jiu-Jitsu n’importe où et n’importe quand. Les Gracie misèrent une certaine somme d’argent sur la victoire de Flavio, mais le combat n’eut jamais lieu.

En 1955 , Flavio Behring commence à enseigner dans l’Académie Gracie, en aidant le jeune professeur João Alberto Barreto (depuis devenu un Grand Maître – ceinture rouge 9ème dan). 

Parallèlement à sa carrière de Jiu-Jitsu Brésilien, Flavio commence la pratique du Judo  à partir de 1964  (il arrêtera quelques années plus tard avec le grade de ceinture noire).

Flavio Behring a enseigné et fait enseigner (Par les frères Barreto – João Alberto et Alvaro tous deux actuellement ceinture rouge 9ème Dan) le Jiu-Jitsu à ses enfants.

Aujourd’hui, Flavio Behring, ancien cadre supérieur en communication, est à la retraite.

Il continue néanmoins à enseigner le Jiu-Jitsu Brésilien, au travers de nombreux séminaires de par le monde. Il atteint le titre de Grand Maître en recevant la ceinture rouge 9ème dan en 2006 des mains du Grand Maître João Alberto Barreto 9ème Dan également. Il devient ainsi l’un des rares pratiquants à posséder un tel grade.

  • JOAO ALBERTO BARRETO

joao-alberto-barreto-240x300

Il est une des figures les plus importantes dans le jiu jitsu Brésilien.

Une ceinture rouge sous Gracie Helio, Joao Alberto Barreto est célèbre en étant invaincu lors des différentes compétitions en 1950.

Il était aussi le Vice-président de la première Fédération de  Jiu Jitsu.

 

 

  • FABIO GURGEL

fabio_gurgel-201x300

Né  le 18 janvier 1970  un élève de  Romero « Jacare » Cavalcanti, il est actuellement Ceinture Noire 5ème DAN,
Ses élèves les plus connus sont Marcelo Garcia, Demian Maia.

Il a remporté plusieurs titres aux Championnats du monde ( Médaille d’Or en 1996 , 1997 , 2000 , 2001 ,  2010 …)

Avec Cavalcanti il est le co-fondateur de l’Alliance Jiu Jitsu l’Équipe.

 

  • ROMERO CAVALCANTI dit « JACARE »

Jacare-Romero-Cavalcanti

Il est né le 22 octobre 1952, son surnom Jacaré  est  l’entraîneur principal de l’Alliance Jiu Jitsu .

Il est une de six personnes (le plus généralement connu comme « les Cinq Célèbres ») pour avoir été promu  Ceinture Noire par les célèbres Gracie.

Romero a commencé à recevoir une formation du Jiu Jitsu  à l’âge 11 ans.

A partir de  16 ans, Romero a régulièrement assisté au cours de l’École de Gracie Jiu Jitsu( célèbre dans Copacabana) où il a grandi, à côté de Carlos Gracie, cadet, Crolin Gracie, Mario Claudio Tallarico, Fábio Santos, Mauricio Motta Gomes, les frères Machados et Rickson Gracie.

Après avoir été un assistant de l’instructeur à l’école de Gracie, Romero a ouvert sa première école dans Ipanema, au Brésil.

Romero avait étudié à New York dans les années 1970 et en 1995 il s’est déplacé aux Etats-Unis avec sa famille et a ouvert une école de Brésilien Jiu Jitsu à Miami.

Il s’est déplacé plus tard en Atlanta où il a établi une école à la fin de 1996.

Publié dans Jiu Jitsu Ne Waza "Brésilien" | Pas de Commentaires »

Judo Les techniques oubliées-Les secrets de l’efficacité

Posté par Manu le 21 juillet 2012

LOÏC BLANCHETÊTE 

Pratiquant les arts martiaux, et en particulier le judo et le jujitsu, depuis plus de vingt ans,

Loïc Blanchetête s’est tourné au fur et à mesure de sa pratique vers les arts martiaux traditionnels.

Prenant conscience de l’évolution du judo actuel qu’il juge négative, il a créé et préside le Kogi Judo Ryu (L’Ecole du judo accompli) dans le but de retrouver et de sauvegarder le judo originel.

Il est l’auteur de  » Judo – Les techniques oubliées « , ouvrage qui rencontre un succès certain dans le milieu de la recherche sportive et martiale.

 

  • Judo : Les techniques oubliées

Judo Les techniques oubliées-Les secrets de l'efficacité dans Jiu Jitsu Ne Waza

Ce livre est destiné à celui qui cherche à comprendre le judo dans sa définition martiale et pas seulement sportive.

Il s’adresse à celui qui souhaite se vaincre lui-même et non vaincre autrui car si son but est la victoire en compétition alors il doit oublier ce livre dont la plupart des techniques sont interdites en judo sportif.

Ce livre comporte de nombreuses techniques dangereuses dont le contrôle est difficile.

Certaines techniques peuvent paraître inutilisables voire grotesques à celui qui les regarde à travers les règles de la compétition moderne.

Il n’en est rien car elles correspondent à une réalité de l’époque et éclairent celle d’aujourd’hui.

  • Judo Okuden : Les secrets de l’efficacité

2-300x300 dans Judo histoire

En japonais,  » okuden  » signifie  » caché « . Le judo okuden est donc le judo caché, l’aspect que les grands maîtres traditionnels réservaient aux initiés triés sur le volet.
En judo, on pourrait penser qu’il n’y a pas d’aspect okuden tant cet art martial est devenu un sport médiatisé. Et c’est vrai : le judo sportif n’est pas  » okuden « .
Mais le judo sportif n’est pas le judo des grands maîtres du début de sa création. Depuis plus de cent ans, le judo a évolué et nombre de ses valeurs et de ses pratiques ont disparu ou évolué vers plus de popularité.
Peu de personnes peuvent prétendre maîtriser l’art du judo originel (Koji Judo) qui survit dans l’ombre du judo sportif. C’est cette partie cachée qui remonte aux origines du judo que souhaite vous faire découvrir l’auteur afin de conserver à l’esprit l’importance de la tradition et de la
transmission des techniques de maître Jigoro Kano.
  • Kage Judo :Application martiale du Judo

3

Dans ces deux ouvrages précédents, l’auteur avait détaillé les formes anciennes de projection (Judo, les techniques oubliées) et expliqué comment avoir plus d’efficacité en combat (Judo Okuden).

Dans le partie consacrée au Tora-no-maki (Judo Okuden), l’auteur a sommairement expliquer comment finaliser les projections en situation de combat réel permettant les phases de kake (quand uke arrive au sol) sans pour autant les démontrer et les expliquer largement.

C’était volontaire car il fallait un ouvrage pour cela. C’est chose faite aujourd’hui.

Ce livre étudie la phase finale car c’est de celle-ci que dépendra la capacité de l’adversaire à se relever. Un autre point essentiel y est abordé : comment inhiber toute la tentative de projection de l’adversaire et comment retourner la projection de celui-ci à notre avantage.

Kage judo est un terme que l’auteur emploie pour définir un type de judo proche du jujitsu, sans règle, sans interdit, qui peut être brutal mais terriblement efficace.

 

 » L’essence des Arts Martiaux ne repose ni dans la force, ni dans la technique, mais gît au plus profond de chaque être humain, aussi dépourvu de capacités soit-il…  »

ITO TENZEN TADANARI

Publié dans Jiu Jitsu Ne Waza "Brésilien", Judo histoire | 1 Commentaire »

 

STADE CLERMONTOIS TT |
Saint Pierre de Plesguen Ka... |
Trail monts des Flandres |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Karaté Saint Claude 39
| SPORTnew
| sport et musique